Quelle différence entre médium et voyant ?

Le domaine des arts divinatoires est caractérisé par de nombreuses techniques. En raison de cette diversité, plusieurs concepts du domaine suscitent une grande confusion. C’est dans cette optique que certains se demandent ce qui différencie un médium d’un voyant. Afin d’élucider cette préoccupation, nous vous proposons de prendre connaissance des deux grandes dissemblances existant entre ces termes.

La différence de rôle

Au premier abord, le médium et le voyant se ressemblent énormément. Cependant, en regardant de plus près, on peut constater que ces notions se réfèrent à des personnes ayant des rôles différents.

En effet, la médiumnité est un art divinatoire consistant à communiquer entre deux mondes. Ainsi, un médium est une personne servant d’intermédiaire entre le monde des vivants et celui des esprits. Doté d’une grande sensibilité psychique, il est capable d’entrer en contact avec des esprits et de communiquer avec eux. Cette manoeuvre dangereuse lui permet de recevoir de l’au-delà des messages d’une clarté déconcertante. Outre cela, un médium perçoit toutes les énergies en activité autour de lui. C’est ce qui lui permet de ressentir les émotions de ceux qui l’entourent.

Quelle différence entre médium et voyant ?

La voyance, quant à elle, est une pratique divinatoire qui consiste à voir le passé, le présent et le futur d’une personne. Contrairement au médium, le voyant n’a pas une fonction d’intermédiaire entre les mondes. Son rôle premier est d’accéder aux évènements passés, présents et futurs de la personne en face de lui.

Contrairement au médium qui perçoit les énergies qui l’entourent, le voyant a plutôt de courtes visions dans lesquelles apparaissent des images liées à la vie de son client. C’est l’assemblage de ces flashs d’image qui lui permettent de faire ses prédictions pour l’avenir.

La différence de la démarche de consultation

Le point culminant où le médium se distingue du voyant c’est la démarche qu’il suit lors de sa consultation. Étant doté d’une hyper sensibilité psychique, le médium n’utilise aucun support. Il se contente de faire confiance à ses sens pour le guider entre les mondes. Il peut arriver qu’il se focalise sur un objet pour canaliser tous les débordements de son esprit. Mais en aucun cas, il ne procèdera à l’interprétation d’un support quelconque.

De plus, un médium ne fait pas beaucoup de consultations. Cela est dû au fait qu’il ressent toutes les énergies qui l’entourent. Ces derniers ont la fâcheuse tendance à épuiser son état psychique. C’est la raison pour laquelle il doit se ressourcer après chaque consultation selon la nature de sa psyché.

À l’opposé, le voyant ne se prive pas d’utiliser des supports au cours de ses consultations. Ceux-ci lui servent de pont entre le passé, le présent et le futur de ses clients. Il n’a pas besoin de se fier à son intuition, l’important pour lui, c’est de pouvoir interpréter les informations fournies par les supports utilisés. Au nombre de ces supports, nous avons : les boules de cristal, les runes, les cauris, les marques de café, les cartes, les pendules divinatoires…

Pour finir, le voyant peut enchaîner plusieurs consultations au cours d’une journée. En effet, étant donné qu’il utilise, en majeure partie, des supports, son état psychique ne se dégrade pas rapidement. Cela lui offre la possibilité d’effectuer plus de consultations que le médium.